Tout savoir sur la pêche

Peau duveteuse et couleur enjôleuse, la pêche fait chavirer les fous du fruit dès son apparition sur les étals. Riche en vitamines et en antioxydants, juteuse et sucrée, elle est aussi divine nature qu’en tenue de gala. 

LA CHOISIR

Au toucher, une pêche mûre est souple sans être molle. Puisque ces fruits continuent à mûrir une fois cueillis, rien ne vous empêche pourtant de les choisir fermes pour les laisser mûrir chez vous. Évitez en revanche les pêches vertes, révélant une cueillette trop précoce.

Examinez au passage l’aspect de la peau, qui doit être exempte de meurtrissures sous peine de mûrir trop vite. Au nez, une pêche mûre dégage un parfum sucré, n’hésitez donc pas à humer au moment de choisir !

Selon la saison et la région, vous trouverez des pêches classiques, des pêches plates ou des pêches Pavie. Les pêches de vigne sont plus tardives, n’arrivant qu’à la fin de l’été.

LA CONSERVER

La délicatesse est de mise avec les pêches, sensibles aux chocs et aux chutes… La bonne méthode ? Manipulez-les avec précaution, y compris dans le sac de courses. Chez vous, rangez-les à plat plutôt qu’empilées.

Côté conservation, la même délicatesse est de mise : le fruit ne supporte pas le passage au réfrigérateur, qui gâche sa texture comme ses saveurs. Placez plutôt le plat dans un endroit frais, type garage ou cellier.

Dans tous les cas, consommez les fruits dans les deux ou trois jours après l’achat. À défaut, coupez et dénoyautez-les, puis plongez-les 2 minutes dans l’eau bouillante avant de les congeler bien à plat en sachet !

LA PRÉPARER

Passez simplement la pêche sous l’eau puis croquez, ou coupez-la en deux en suivant le sillon et tournez chaque moitié dans des directions opposées pour détacher la chair du noyau. Vous voulez éplucher vos pêches ? Procédez comme avec des tomates : incisez le dessus en croix, plongez-les 30 secondes dans l’eau bouillante puis rafraichissez-les aussitôt dans l’eau glacée. Il ne reste qu’à les peler.

À noter que la chair de la pêche s’oxyde rapidement une fois en contact avec l’air. Pour préserver sa couleur, arrosez les quartiers de jus de citron !

DES IDÉES DE RECETTES

Vous l’adorez en confiture, la connaissez par cœur en compote et croquez de bon cœur dans le fruit nature ? Autant de bonnes raisons pour le redécouvrir en recettes peu banales…

Un sauté aux pêches, des quartiers de pêches revenus dans le beurre ou l’huile, agrémentés de coriandre ou de basilic ciselé et servis avec de la viande. Blanc de poulet, magret de canard ou rôti de porc, l’effet de surprise est garanti !

Des pêches rôties au barbecue: directement posées sur la grille, les demies-pêches dénoyautées révèlent toutes leurs saveurs… et sont aussi divines servies avec du miel et de la menthe en dessert qu’avec de la féta et du romarin en entrée.

Des verrines express: empilez des biscuits concassés ou du granola, des quartiers de pêche arrosés de miel et un yaourt grec nature ou sucré. Réservez au frais, il ne reste qu’à savourer.

Une salade salée : glissez les pêches en dés dans vos salades estivales avec des fruits de mer ou de jeunes pousses, de la viande froide ou du fromage, des fruits secs ou des crudités… Le cocktail gagnant ? Crevettes + concombre + pêche.

Des sucettes de pêche

En piquant des quartiers de fruit sur des bâtonnets. Plongez-les ensuite dans le chocolat fondu ou dans un mélange de jus de citron et de sirop d’agave, avant de saupoudrer de billes de sucre, de noix de coco râpée, de cacao en poudre, de noisettes concassées…

Un crumble au chocolat

La pêche et le cacao forment un mariage aussi surprenant que réussi. Incorporez une belle poignée de copeaux ou de pépites de chocolat à votre pâte à crumble habituelle, le tour est joué. À défaut de chocolat, pense aux pistaches concassées !

Pêches, brugnons et nectarines

Vous avez du mal à les différencier ? Sachez que seules les pêches affichent cette fameuse peau duveteuse. Quant aux autres, examinez la couleur, puis coupez-les en deux : les nectarines sont orangées et leur noyau se détache facilement, alors que les brugnons sont rouges et que leur noyau adhère à la chair. Quant aux récentes nectavignes, hybrides de nectarines et de pêches de vigne, elles affichent un rouge violacé plus sombre.

Vous aimerez aussi