Quel vin de printemps pour ma table de Pâques ?

Le menu est arrêté, reste à y accorder les vins… et l’exercice est plus pointu qu’il n’y paraît ! Vous rêvez de parfaits accords mets et vins pour votre table de Pâques ? Plongez dans les vins de printemps pour sublimer les classiques du menu Pascal.

Vin de printemps et asperges vertes, l’accord subtil de Pâques

Si vous avez choisi l’asperge de saison pour votre entrée de Pâques, l’accord avec le vin de printemps dépend avant tout de la sauce… mais se fait en blanc ou en rosé. Souvenez-vous, la vinaigrette masque les arômes du vin pour cause d’acidité du vinaigre.

  • Vous servez des asperges vinaigrette ? Redécouvrez-les avec une vinaigrette au pamplemousse qui réjouira les invités. Et s’accordera, surtout, harmonieusement avec la légèreté et la fraîcheur d’un vin de Touraine ! Choisissez un blanc ou un rosé de la vallée de la Loire.
  • Si vous accompagnez les asperges de crème, en revanche, préférez un blanc Alsace Muscat, ou un vin du Jura sec et charpenté.
  • Avec une mousseline, optez également pour un blanc, du Bourgogne au Sancerre !

Vin de printemps et agneau de lait, l’accord parfait de Pâques

Du côté de l’agneau de lait, une règle d’or : le vin de printemps doit avoir juste ce qu’il faut de caractère pour sublimer la viande de Pâques sans masquer sa finesse. Mais du rouge, toujours !

  • En entrée de gamme, misez sur un Bergerac du Sud-Ouest.
  • Si vous cherchez une bouteille de milieu de gamme, choisissez plutôt un Beaujolais-Villages, frais et suave, qui s’accordera à merveille avec l’incontournable gratin Dauphinois !
  • Quant à sortir le grand jeu ? Sélectionnez un Pauillac. Ce vin de Bordeaux est aussi distingué que l’agneau de lait IGP (Indication Géographique Protégée) issu de la même région.

Vin de printemps et bar de ligne, l’accord divin de Pâques

Vous avez misé sur un menu léger pour votre table de Pâques ? Le poisson de la saison n’est autre que le bar, et sa couleur de vin de printemps, le blanc.

  • Pour une bouteille d’entrée de gamme, testez un Côtes de Bergerac du Sud-Ouest, légèrement moelleux, ou un Saumur de la vallée de la Loire.
  • En milieu de gamme, le Côtes du Jura fait généralement un sans-faute côté poisson.
  • Vous visez haut ? Assurez le vin de printemps avec un Saint-Véran, un vin de Bourgogne frais et dynamique… ou soyez décadent(e) avec un champagne Blanc de Noir à servir frais !

Vin de printemps et chocolat, l’accord corsé de Pâques

Côté dessert de Pâques, le chocolat est de mise. Autrement dit, des saveurs riches et puissantes dotées d’une légère amertume… à sublimer en rouge, en blanc ou même en rosé selon l’intensité du chocolat, grâce à des vins de printemps moelleux et fruités.

  • Votre dessert est léger et faiblement chocolaté ? Sous les 50 % de cacao, misez sur la fraîcheur légèrement acidulée d’un Rosé d’Anjou
  • Entre 50 et 70 % de cacao, soit la majorité des desserts au chocolat, le blanc demi-sec effervescent est souvent roi : un Clairette de Die de la Vallée du Rhône pour l’entrée de gamme, un Crémant de Loire ou Blanquette de Limoux, vin du Languedoc, pour la moyenne gamme. Vous servez une traditionnelle mousse au chocolat ? Osez le haut de gamme avec un vin jaune du Jura aux arômes de noix ou un riche Saussignac du Sud-Ouest.
  • Quant aux desserts ultra-chocolatés à plus de 70% de cacao, cette fois, pariez sur un vin rouge… avec un inratable Banyuls, vin doux du Roussillon !
Vous aimerez aussi