Les produits de saison :

du mois de décembre

Noël est sur le perron, avec ses repas de fête et ses spécialités. Vous rêvez de menus de saison, d’un réveillon festif et de menus traditionnels ? Piochez vos favoris dans la liste des produits frais de décembre. Le potager a beau être gelé, le choix est vaste et les idées gourmandes !

Décembre : la saison des huîtres

L’huître est un mollusque, et sans doute le plat de fête emblématique du mois de décembre. La tradition dit qu’elle est de saison durant les mois contenant la lettre « r », de septembre à avril. Elle est en donc en pleine saison en décembre, et particulièrement riche en protéines, vitamines B, cuivre, calcium, zinc, phosphore ou fer. Certains affirment même qu’elles seraient aphrodisiaques, bien que la rumeur ne soit pas prouvée…

Les secrets des huîtres

La version classique : crues et natures, avec du pain et du beurre, du citron ou une vinaigrette à l’échalote.

Le détail qui change : servez-les chaudes ou gratinées, à la crème, au vin blanc, au safran ou au champagne, avec des dés de légumes ou des bâtonnets de pomme, une persillade ou des lamelles de jambon cru.

L’astuce en plus : les huîtres doivent être vivantes, autrement dit bien fermées, au moment de les ouvrir. Une huître ouverte qui ne se referme pas au toucher est morte, donc plus fraîche, et présente un risque sanitaire.

On les remplace… par d’autres coquillages pour la saveur iodée, par du saumon fumé pour ceux qui n’aiment pas les fruits de mer.

Un chapon de saison en décembre

Existant depuis l’antiquité, le chapon est un coq castré, nourri de 75% de céréales au minimum puis de produits laitiers un mois avant son abattage. Le résultat ? Une volaille plus grosse, plus tendre, à la chair délicate et à la peau fine devenu un mets de fête recherché. Le chapon est en principe un poulet, mais l’appellation peut être étendue à d’autres volailles, par exemple le chapon de pintade. Dans tous les cas, il fait un plat de réveillon parfait.

Les secrets du chapon

La version classique : poché dans le bouillon puis farci de marrons ou de fruits secs et rôti au four.

Le détail qui change : variez la farce avec des pommes, des poires ou des figues, du foie gras ou du boudin blanc, pochez le chapon dans du champagne, glacez-le au miel ou cuisez-le en croûte de sel.

L’astuce en plus : les chapons les plus recherchés sont ceux de Bresse, dont l’appellation garantit à la fois la qualité de la viande et les conditions d’élevage des animaux. Achetez-le idéalement la veille, réservez 24 heures au réfrigérateur puis sortez une heure avant de le cuisiner pour plus de tendreté !

On le remplace… par un poulet, une poularde, une dinde ou une pintade.

Le chou-fleur, produit frais de saison

En pleine saison des crucifères, le chou-fleur fait figure de chouchou. Il est majoritairement blanc, plus rarement vert ou même violet, polyvalent et délicatement parfumé. Riche en vitamines et minéraux, il est également faible en calories. Il est surtout moins amer que certains de ses cousins, donc plus facile à aimer avec sa discrète saveur de noisette. Et se décline facilement, au passage, en recettes élégantes pour repas de Noël ou jour de l’an, depuis l’apéritif jusqu’à l’accompagnement !

Les secrets du chou-fleur

La version classique : en soupe et velouté, en gratin à la béchamel, vapeur en bouquets à croquer, en flan et soufflé, avec une mayonnaise ou une sauce hollandaise, en salade ou en sauté.

Le détail qui change : râpez-le pour le cuisiner comme du riz, transformez-le en pâte à pizza, dorez les fleurettes en beignets ou marinez-les en pickles, rôtissez-le entier avec des épices au four et servez mousses ou veloutés en verrines apéritives.

L’astuce en plus : pour réaliser une recette non-liquide comme une pâte à pizza ou un gratin, pressez les fleurettes de chou-fleur dans un linge propre, afin d’extraire un maximum d’eau avant cuisson.

On le remplace… par du brocoli, à la saveur légèrement plus marquée mais lui aussi de saison.

Le kiwi, fruit frais de saison

Le kiwi français est en pleine saison au mois de décembre ! Originaire de Chine, cet ancien fruit exotique est désormais cultivé partout dans le monde, France incluse. Il existe d’ailleurs un Label Rouge et une Indication géographique protégée, ou IGP, pour le Kiwi de l’Adour. Une solution idéale pour manger des produits frais de saison français, même en hiver… et surprendre les invités habitués au chocolat ou aux châtaignes pour les repas de fin d’année.

Les secrets du kiwi

La version classique : en salade de fruits, en brochettes de fruits, en moitiés à creuser à la cuillère, en smoothie ou en jus.

Le détail qui change : mixez-le sur une panna cotta, truffez-en un gâteau moelleux, glissez-en quelques dés dans une salade salée, un plat de viande ou une papillote de poisson, émincez-le en tartare vanillé… et testez les minikiwis ou les kiwis jaunes.

L’astuce en plus : comme tous les fruits, le kiwi perd une bonne partie de ses vitamines et minéraux à la cuisson. Si vous recherchez ses bienfaits, préférez les recettes crues.

On le remplace… par de l’ananas, voire des pommes ou des poires sucrées et acidulées.

Les autres champions du panier de décembre

  • Côté légumes, les choux sont et les courges sont indétrônables, accompagnées de mâche ou d’endives. Les carottes, navets, panais, pommes de terre, poireaux ou épinards sont toujours là.
  • Côté fruits, les agrumes et les châtaignes sont rois, suivis par les pommes, poires ou kiwis.
  • Chez le boucher, de belles pièces de gibier sont toujours de saison, comme le canard sauvage, le sanglier, le faisan, le chevreuil… mais aussi les poulardes et autres volailles de fêtes.
  • Chez le poissonnier, les praires, les oursins, les palourdes ou les coquilles Saint-Jacques sont d’actualité, de même que le rouget-barbet ou la dorade royale.
  • Au rayon crémerie, le roquefort et le Mont d’Or sont les favoris du mois de décembre !

Vous aimerez aussi