La Fraise

dans tous ses états !

Elle est ronde mais peu calorique, joliment rouge et irrésistiblement vitaminée, déjà au menu de nos ancêtres du néolithique et sur les étals de mai à septembre. La fraise, tout le monde l’adore ! A croquer directement dans la barquette ou à cuisiner dans une ribambelle de recettes, la belle charnue se prend pourtant pour une star… de télé-réalité.

LA CHOISIR

Le secret de la fraise tient à son parfum : concentrez-vous sur l’odeur qui révèle la richesse en saveurs. Au toucher, elle doit être ferme, à moins d’être destinée à des coulis ou confitures.

À l’œil, ne vous fiez pas à la taille, qui peut être faussée par une forte teneur en eau. Privilégiez une couleur uniforme et brillante, sans tâches ni zones vertes, avec un pédoncule et une collerette bien verts.

La gariguette, la mara des bois, la ciflorette et la selva font figure de favorites françaises. Il existe deux IGP (Indication Géographique Protégée) pour les fraises françaises : la Fraise du Périgord et la Fraise de Nîmes.

LA CONSERVER

La fraise est fragile ! Sitôt achetée, elle doit être sitôt consommée pour éviter de perdre vitamines et nutriments, de ramollir et de moisir. Si elles sont à peine mûres, conservez-les trois jours maximum, à l’abri dans le bac à légumes et leur barquette perforée.

Elle se congèle mal entière à cause de sa teneur en eau, mais parfaitement sous forme de coulis. Autre option ? Faites des confitures à conserver en bocal stérilisé.

LA PRÉPARER

Pour tirer le meilleur parti des saveurs de la fraise, sortez-la du réfrigérateur 30 minutes avant le repas et lavez-la rapidement sous l’eau au dernier moment, sans trempage, avant de l’équeuter. Avant, pas après, sous peine de gorger d’eau cette pauvre fraise et de noyer son parfum.

Une fois la queue et la collerette retirées, servez-la simplement avec de la chantilly ou une crème fouettée, à moins de la couper en lamelles pour colorer une salade. La fraise tolère mal les hautes températures, mais peut mijoter à feu doux en coulis ou confiture, être saisie en express à la poêle avec du beurre ou cuire enveloppée de pâte ou d’une papillote. Dans ce dernier cas, uniquement au four, 240°C maximum et pas plus de 5 minutes !

DES IDÉES RECETTES

La ronde de fraises sur pâte brisée et fond de crème pâtissière ou de chantilly, vous connaissez. Place à des idées moins classiques pour réinventer la fraise à toutes les sauces !

  •  Une soupe de fraises : mixez les fraises lavées et équeutées avec des feuilles de menthe et de basilic, un trait de jus de citron, du sucre au goût et de l’eau pour ajuster la consistance. Réfrigérez 2 heures. Parfait par temps chaud !
  • Un Mojito à la fraise :
    un mojito classique additionné de jus de fraises fraîches et de quelques fraises entières, aussi chic que savoureux.
  • Une salade aux fraises salée : étonnant mais vrai, fromage de chèvre, pousses d’épinards, noix et fraises forment un mariage savoureux. Arrosez d’un trait de vinaigrette au vinaigre de framboise ou d’un filet de vinaigre balsamique, le tour est joué.
  • Un tiramisu express : dans des verrines, alternez une couche de fraise, de morceaux de biscuits ou de restes de gâteau, puis de mascarpone ou de chantilly. Répétez jusqu’en haut puis réfrigérez.
  • Des snacks de fraise au chocolat : rien d’autre à faire que de tremper de belles fraises dans du chocolat blanc, lait ou noir fondu avant de les laisser sécher sur une feuille de papier sulfurisé. Succès garanti.
  • Un carpaccio de fraises : détaillez les fraises en tranches fines et recouvrez-en des assiettes en les faisant se chevaucher légèrement. Arrosez d’huile d’olive additionnée d’une cuillère à soupe de sucre glace et de jus de citron, décorez de basilic et de gouttes de balsamiques, les gourmets n’en reviendront pas !

LE SECRET DE L’ÉQUEUTAGE

La corvée vous angoisse ? Armez-vous d’une paille bien rigide et transpercez la fraise de part en part, de la pointe vers le pédoncule. Celui-ci reste au bout de la paille pour un équeutage express sans risque de coupure !