En hiver, on redécouvre les soupes

Le thermomètre est en chute libre et le printemps encore loin ? Réchauffez les repas avec une ribambelle de soupes d’hiver ! Express, maison ou ludiques, mais toujours pratiques, elles rassasient les gourmands en recettes saines et réconfortantes.

Customisez les soupes express

Pas le temps, pas le courage, pas l’envie ? Inutile de vous infliger un poids supplémentaire en cuisant une soupe compliquée à l’heure de passer à table. Pour les journées bien remplies, misez plutôt sur des soupes en boîte, en brique, en sachet, voire déshydratées. Si vous ne jurez que par les recettes maison, congelez-les à l’avance… mais dans tous les cas, personnalisez-les !

  • Ajoutez des croûtons. En sachets pour le côté pratique, avec du vieux pain pour éviter le gaspillage, avec du pain frais grillé et frotté à l’ail pour la version gourmet. Et pourquoi ne pas tenter les croûtons revisités ? Parsemez vos soupes de lanières de bacon grillées, de lardons sautés, de dés de légumes rôtis, de graines toastées, etc.
  • Ajoutez du fromage. Râpé et mélangé avant de servir pour fondre dans la soupe, en dés semés sur les bols pour ajouter de la matière et du goût. Ou même gratiné sur le dessus façon soupe à l’oignon ! Côté variétés, testez le gruyère, le parmesan, le comté, le cantal ou le cheddar, le roquefort ou le gorgonzola.
  • Ajoutez des féculents. De nombreuses recettes du monde suivent ce principe pour une soupe complète et rassasiante : minestrone italien, chorba algérienne, harira marocaine, phô vietnamienne, ramen japonaise, soupe de riz asiatique… Autre option, les légumineuses, comme les soupes indiennes aux lentilles.

Déclinez les soupes maison

Simples à préparer, les soupes maison ne réclament finalement que peu de temps. Une fois les légumes épluchés et découpés, il ne vous reste qu’à assaisonner, ajouter du liquide et laisser mijoter. Puis à mixer ! L’astuce gain de temps ? En cas d’urgence, optez pour des légumes surgelés ou en boîte déjà émincés.

  • Mariez les saveurs. Pour éviter l’ennui, osez ! Mélangez vos légumes préférés et n’hésitez pas à tester des associations surprenantes. Au pire, vous éviterez de les reproduire la fois suivante. Des idées qui fonctionnent ? Du maïs dans la soupe à la tomate, des miettes de crabe avec la courgette, du fromage frais dans le brocoli…
  • Changez de liquide: plutôt que de faire cuire vos légumes dans l’eau, remplacez tout ou moitié par du lait, du lait de coco, des boissons végétales, des bouillons… Ou enrichissez la soupe en fin de cuisson d’un filet de crème, de fromage blanc, de yaourt, de pâte miso etc.
  • Jouez avec les épices et aromates. Le curry, le curcuma ou le paprika créent des soupes colorées, le piment les réveille, la cannelle les adoucit. Pensez également à la moutarde, au poivre, au girofle ou à la noix de muscade, à la coriandre, au cumin et au gingembre.
  • Changez de texture. Dans la famille des soupes, vous trouverez le potage avec ses morceaux non-mixés dans leur bouillon, la soupe classique et le velouté, lié à la crème et finement mixé. Plus vous augmenterez la quantité de liquide, plus la soupe sera fluide, comme un bouillon ; plus vous la réduirez, plus elle sera épaisse, jusqu’à la purée. De quoi changer d’un jour à l’autre !

Réenchantez les soupes des enfants

Si les petits grimacent à la simple mention de la soupe, c’est qu’ils n’ont pas encore goûté aux potages rusés. Quelques astuces suffisent à transformer l’assiette de soupe en petit plat rigolo aux saveurs douces.

  • Choisissez des ingrédients doux ou sucrés, plus faciles à apprécier pour les enfants : panais, potiron, potimarron, carotte, topinambour, champignons de Paris, patate douce…
  • Adoucissez les saveurs marquées avec des pommes de terre, de la noix de muscade, de la crème ou du lait, du lait de coco ou une boisson végétale.
  • Jouez la couleur! Les soupes jaune curcuma, orange potiron, rouge tomate ou rose betterave sont bien plus amusantes que les blanches. Quant aux vertes, tout dépend des aprioris des enfants…
  • Ajoutez des portions de fromage fondu dans la soupe en fin de cuisson, mélangez bien et admirez. Ils ne sont pas nombreux à résister.
  • Enrichissez la soupe en ajoutant des pâtes alphabet, des coquillettes, des perles de blé, des croûtons ou des dés de légumes grillés pour les plus téméraires. Plus la soupe est garnie, plus elle ressemble à une sauce !
  • Bannissez les mots soupe ou potage de la maison. Pour contourner les blocages, annoncez plutôt un « yaourt chaud », un « velouté salé », un « brassé de courgettes », une « nage de carottes », etc.
  • Variez les contenants. Là encore, il est beaucoup plus amusant pour les enfants de boire leur potage dans un verre avec une paille, dans une verrine originale ou dans un bol multicolore que dans une assiette blanche.
Vous aimerez aussi